Nous sommes le 18 Déc 2017, 23:11

Heures au format UTC + 1 heure




 Page 1 sur 1 [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Entretien du DESSALATOR
MessagePosté: 22 Sep 2009, 20:00 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Sep 2009, 20:07
Messages: 11
Posté par Yves Martin d'Aigueperse

Le dessalinisateur est un produit délicat à exploiter.
Il est par contre simple de construction: des pompes, dont une Haute pression, et des membranes qui retiennent le sel.


Mais ces composants sont très fragiles :

Les membranes : Elles devraient tenir environ 2500 heures, m’a dit Patrick WAGNER, Directeur de DESSALATOR, lors de l’achat ; alors que les miennes, sur ce dessal, n’ont tenu que moins de 500 heures, et je ne suis pas le seul.

Je n’ai pu obtenir aucune réponse claire, même pas de DESSALATOR, sur les raisons de ces défaillances. Je pense donc intéressant pour tous de vous livrer une synthèse, aussi objective que possible, des avis très divergents que j’ai recueillis auprès des « EXPERTS » ; mais nous savons tous que le propre de tous les gens qui se prétendent expert est de jamais être d’accord entre eux.

Vous rincez vos membranes avec de l’eau des réservoirs (vanne 3 voies) ; cette eau contient nécessairement du chlore (eau de marinas, produit que vous avez mis dans vos cuves contre les bactéries, nous en avons eu !). Or :

‘’Le Chlore est mortel pour les membranes’’ me dit quelqu’un qui en fait son métier à St Martin. Non, répond P.WAGNER de DESSALATOR. (je vous l’avais bien dit). Si disent d’autres fabricants et articles spécialisés, qui préconisent de n’utiliser que de l’eau de dessal pour effectuer les rinçage, si dit un spécialiste ( un autre !) de Trinidad. Qui croire ? en tous cas, mieux vaut prévenir ; j’ai installé depuis, sur mon circuit eau douce, un filtre à charbon qui est supposé éliminer le chlore ; il fait partie des équipements de série de nombreuse marques autres que DESSALATOR ; En plus ça coûte trois fois rien, surtout comparé au prix des membranes, alors pourquoi nous en priver ??

‘’Le Séchage des membranes est aussi un ennemi mortel’’ Vrai, Faux ????
En tous cas pourquoi ne pas s’en protéger. Quand vous abandonnez votre fier coursier pour quelques semaines, après avoir fait votre traitement de préservation, le mieux est, pour éviter l’évaporation, d’isoler les membranes en fermant des vannes à l’entrée et à la sortie. La plupart des autres marques de dessal ont leurs propres vannes. Ce n’est pas notre cas, mais nous ne sommes pas complètement dépourvus…pour l’entrée tout au moins, nous en avons une sur la clarinette. Pour la sortie, c’est une autre histoire…Il n’y a q’une vanne, commune avec l’évacuation du puisard ; si vous la fermez, plus de protection contre les invasions d’eau. Vous faites ce que vous voulez, mais je ne la ferme pas. Il va donc falloir équiper la sortie dessal d’une vanne ad hoc. Ca ne va pas être facile vu l’endroit où elle est située…mais il va bien falloir le faire…ça aurait été tellement plus facile avant !!

‘’La Pompe Haute Pression’’ : CAT semble être reconnue comme une bonne marque, mais elle, elle est chère, prenons en soin !! Il ne doit en aucun cas y avoir d’entrée d’air à l’intérieur, car alors il y a cavitation qui, à ces pressions (65 bars), détruit les têtes et les clapets. C’est pourquoi cette pompe doit être alimentée sans défaillance et que d’autres constructeurs montent une pompe de gavage pour être sûr qu’il y ait de l’eau à l’entrée. Notre pompe étant sous la flottaison, pas besoin de pompe de gavage, nous dit-on. Mais par la seule entrée d’eau, sont déjà alimentés : moteur et groupe ; alors, n’allez pas vous aviser d’aller faire pipi quand le bateau gîte bâbord . Des amis anglophones m’ont dit que leur pompe avait ‘’packed up’’, traduisons s’était envoyée en l’air, sans raison évidente. Alors méfiance.

En tout cas mes membranes se sont, elles aussi, envoyé en l’air, sans que personne n’ait pu me donner un diagnostique assez fiable. Alors, comme j’aimerais bien que ça ne recommence pas, je suis à l’ écoute de ceux qui ont déjà fait cette triste expérience.

Blue Marine


Hors ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entretien du DESSALATOR
MessagePosté: 22 Sep 2009, 20:01 
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Sep 2009, 20:07
Messages: 11
Posté par Fix

Bonjour,

Je decouvre avec intéret les sujets traités,et particulierement ceux consacres aux dessalinisateurs,dont je me targue,en toute modestie, d'ètre connaisseur et quelque peu spécialiste.
Sans esprit de polémique,je ferai les réponses suivantes aux questions posées par Y.M. d'Aigueperse:

-MEMBRANES : il est normal que les membranes se colmattent rapidement sur un Dessalator 60 l/h sous 12 ou 24 Volts.
Et votre mode d'utilisation ou d'entretien n'y est pour rien.
Elles sont sous-alimentées en eau de mer.
La membrane N°1 reçoit un débit tout juste suffisant de 2 l/min.
La membrane N°2 reçoit l'eau tres salee rejetee par la premiere,c.a.d. 1,5 l/min avec une salinite de plus de 70 g/l.

Il s'agit d'un parti pris délibéré du concepteur qui a choisi d'abaisser le debit d'eau de mer pour garder la consommation électrique à un niveau minimal acceptable.
Consommation = pression x débit eau de mer.
On ne peut jouer sur la pression (50 bars) nécessaire au passage des molécules d'H2O à travers la membrane.Il reste le débit d'eau de mer,qui est aussi le garant de la longévité des membranes.
Pour diminuer le débit de la pompe,et donc sa consommation électrique, on lui a retiré 2 pistons sur 3.
Sous 12 ou 24 volts,il y a un moteur de 300 watts,sous 220 volts un moteur de 750 watts.
Dans le premier cas les membranes sont sous alimentées,et leur longévité limitée.

-CHLORE
Oui le chlore et ses dérivés sont mortels pour le tissus des membranes.La tolerance maxi est de 0,2 PPM .En gros,si l'on sent une légère odeur d'eau de javel,c'est trop.
Le chlore attaque le tissus de la membrane,et le symptome de cette destruction est une salinite excessive,et aussi un debit augmente.
Un simple passge d'eau chloree n'est pas suffisant .Il faut que la membrane reste en contact avec le chlore un temps inversement proportionnel à la concentration.+ de chlore = temps rapide de dommage
On peut eviter ce desagrement de 2 manieres:
-utiliser un filtre a charbon actif (placé dans le corps du pré-filtre) qui élimine le chlore.
-remplir un seau de 10 litres d'eau du reservoir.Le laisser 24 h à l'air libre.Le chlore s'oxyde et disparait.
Note: il existe des membranes compatibles avec le chlore (en tri-acetate) mais elle ne sont utilisees que dans la putification d'eau douce.

-SECHAGE DES MEMBRANES
Oui ,c'est complèment mortel,mais il faut vraiment le faire expres pour y arriver.
Votre dessalinisateur est un circuit presque fermé.Meme avec le bateau au sec,il y a peu de chance qu'il se vide .Prenez toutefois la précaution de fermer la vanne d'entree d'eau de mer.
La pompe HP est une vanne automatique,puisqu'elle a des clapets fermes en permanence à l'arrèt.
Le risque existe seulement si l'on démonte les tubulures HP ou eau douce,si l'on demonte les membranes,si on les expedie hors de leur conteneur.
Une membrane neuve est livree dans un sachet sous vide,saturee dans un liquide desinfectant,le biocide.Elle peut rester ainsi 12 mois env.

-POMPE HAUTE PRESSION
C'est une très bonne pompe qui,utilisée correctement,a une durée de vie de 10 000 heures!
C'est vrai que la cavitation est destructrice.Il faut donc supprimer les entrées d'air.La prise à la mer doit etre au plus bas possible.
Le fait que la pompe soit sous le niveau de la mer est peu significatif.En terme de pression d'alimentation,il s'agit de quelques millibars.
En fait la pompe reçoit l'eau à travers 2 filtres qui se colmattent au fur et a mesure de l'utilisation,et en fonction de la clarte de l'eau.Plus vite au mouillage près d'une plage qu'au large.
Plus les filtres sont sales,plus la pompe a du mal à aspirer l'eau.Pour la pompe Cat,la limite se situe à 1 bars.Au dela,elle fait un drole de bruit,et c'est là que les garnitures et clapets s'abiment.
La pompe d'alimentation est donc un must si on veut dessaler beaucoup et longtemps.
Et la cartouche filtrante dure bien plus longtemps.
Pour éviter les problèmes de corrosion électrolythique sur la culasse,il est bon de poser une tresse de masse reliée à la masse du bateau.

Cordialement.

Fix


Hors ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Entretien du DESSALATOR
MessagePosté: 21 Nov 2012, 23:39 

Inscription: 07 Nov 2012, 16:56
Messages: 5
Nom de votre bateau: KOB
Port d'attache: Toulon
perso, je n'ai pas acheté directment un dessalator mais j'ai acheté un voilier qui en était équipé, modèle DUO. j'avous que je suis déçu. Je suis à 150h d'utilisation en 1 an et au moins 40h de maintenance.

Le systeme DUO par poulie roue libre : ces poulies ont connus beaucoup de panne, et le fabricant se garde bien de communiquer dessus sur son site. Resultat, c'est quand vous en avez besoin que ça tombe en panne .... 600E la paire, mais j'ai eu 50% de remise (pour des pieces défectueuses, j'aurais bien aimé n'avoir que les frais de port ...)

Les capteurs divers et variés. Pour moi, c'est le tube du débimètre qui s'est félé (petit tube vendu presque 400E en sav !!! que j'ai remplacé par un tube plastoc, ça fonctionne super);

l electrovanne de production, toujours excitée en prod elle chauffe et grille; ça aurait pas été plus logique de l'exciter quand l'eau est a rejeté plutot qu'à conserver ?

bref, je suis déçu, matériel pas fiable et inutilement complexe, pièces de rechanges hors de prix,
je ne connais pas les autres marques , mais quand je croise un proprio, ma 1iere question est dorénavant "c'est quoi votre dessal ? vous en etes content ?"


Hors ligne
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: